[ LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE TEXTILE ]

Si le gaspillage alimentaire est dorénavant connu des consommateurs, le gaspillage textile, quant à lui, est méconnu, alors que les enjeux sont tout aussi importants. L'industrie du textile est la 2e industrie la plus polluante au monde

Chaque année, un français achète 30 kg de vêtements. 

Que ce soit lors des soldes ou autre black Friday, les occasions d’acheter des articles de prêt à porter à petit prix ne manquent pas. La fast-fashion, à l’image de H&M, Zara ou encore Primark , contribue également à la sur-consommation en proposant des articles de faible qualité toujours moins chers.

Environ 60% des Français ont des vêtements qu’ils ne portent jamais.

La plupart d’entre eux recyclent ces vêtements soit par des dons directs à des associations, qui trient et donnent aux personnes les plus démunies, soit via des entreprises d'insertion comme le Relais. 

[ MON SOURCING DE VETEMENTS DE SECONDE MAIN ]

A l’Atoulier, j’adopte de nombreux vêtements et accessoires principalement via des dons de la famille et amis.

J’en profite pour les remercier : Fanny, René, Leslie, Dominique, Laura, Anna-Marie, Emilie, Patricia, Céline, Nathalie, Monique, Elisabeth, Aquila, Morgane, Karen, Stéphanie, Edith, Doris Anastasia et tant d'autres.

Je réalise un long travail de tri où je récupère les habits qui m'inspirent que ce soit selon leurs matières ou leurs motifs, puis :

- Les produits sont rangés par matières et par saisons,

- Certains vêtements sont décousus afin de récupérer des fermetures éclairs par exemple,

- Certains sont gardés en intégralité et sont réutilisés pour un autre usage.

Les vêtements "non retenus" suivent le circuit de recyclage via la collecte du Relais.

J’aime aussi flâner et trouver la « pépite » dans les entreprises solidaires comme Emmaüs, caricative comme la Fringuerie ou dans des friperies.

L'ensemble des vêtements récupérés sont lavés dans le respect de l'environnement avec une lessive écologique et home-made.

Chercher l’inspiration à travers de la seconde main et leur re-donner vie, c’est ma passion.