C’EST QUOI L’UPCYCLING ?

Le terme upcycling a été utilisé pour la toute première fois en 1994 par Reiner Plitz (ingénieur de nationalité allemande). Ce terme va devenir populaire une bonne dizaine d’années plus tard suite à la parution du libre intituél Cradle to Cradle : remaking the way we make things de William Mcdonouch.

En français cela s’appelle le « sur-cyclage » c’est-à-dire le recyclage par le haut. 

Le préfixe « up » suggère une élévation du produit originel, en lui apportant une plus-value, souvent esthétique, par rapport à sa fonction d’origine.

En réalité, l’upcycling consiste en fait à récupérer de vieux objets, tissus ou matériaux qui ne sont plus utilisés dans le but de les transformer et d’en créer d’autre. On évite ainsi de les jeter à la poubelle et on crée ainsi du neuf avec du vieux. Cette tendance prend de l’ampleur ces dernières années et favorisent une économie circulaire et locale.

DEFINITION DE L’UPCYCLING DE VETEMENT

En ce qui concerne l’upcycling dans la mode, il peut prendre différentes formes mais toutes ont un point commun : la créativité.

Certaines entreprises upcyclent des tissus (linge de lit, d’hôtel, rideaux etc) revalorisés issus de la seconde main, d’autres utilisent des fins de rouleaux de tissus de grande maison française, d’autres des tissus techniques (bâche de montgolfière, parapluie etc). Toutes ces entreprises françaises partagent les mêmes valeurs à savoir l’éthique, la transparence, la durabilité et le savoir-faire de qualité. 

POURQUOI UNE MODE ENGAGEE ET RECYCLEE ?

A contrario de la fast-fashion à savoir la mode jetable, l’upcycling constitue une solution pour adopter la slow-fashion. En effet, le textile constitue la 2ème industrie la plus polluante dans le monde, il est donc indispensable de trouver des solutions pour une mode éthique et engagée. L’upcycling en est une intéressante, car elle ne nécessite pas de produire de la matière mais uniquement du temps pour la transformation de vêtement. L'upcycling constitue donc une solution bien plus éthique et green que la seconde main. Pour en savoir plus sur la mode responsable, vous pouvez lire cet article en cliquant ici.

D’un point de vue écologie, l’upcycling permet de :

- réduire et limiter l’exploitation des ressources naturelles.

- démarche à la fois responsable et écologique, de la fabrication jusqu’au packaging 

- permet de lutter contre le gaspillage textile 

- réduire et limiter sur-production et sur-consommation

Vous souhaitez en savoir et découvrir 15 conseils pour adopter la mode responsable au quotidien ? Découvrez un article complet en cliquant ici.

LA SLOW COUTURE A L’ATOULIER

Dans mon Atoulier, je récupère des habits abîmés par des trous d’usure ou des tâches par des dons ou dans des ressourceries ou friperies afin de leur donner une seconde vie. Pour tout savoir sur le sourcing de mes vêtements, vous pouvez en savoir plus en cliquant ici.

Je passe du temps à les laver, les repasser, les découper, les assembler et vous partager le fruit de mon travail (photo, vidéo, site internet et réseaux sociaux). Cette démarche de slow couture, me permet de développer ma créativité en étant zéro déchet mais aussi de proposer des pièces uniques et sur-mesure.

Je produis des pièces uniques soit à l’unité ou de série limitée afin de ne pas surproduire et stocker inutilement. Redonner une seconde vie à ce que nous possédons déjà c’est ce qui me motive chaque jour. Mon dicton préféré est « rien de ne perd, tout se transforme ». En tout cas, c’est ce que je vis au quotidien dans mon atelier alsacien.